Tranche de petits déboires ordinaires

Publié le par Poulpette

Flippy.jpg

Samedi en déambulant dans les rayons d’Auchan, j’ai eu la riche idée de mettre la main sur des emporte-pièces et des moules à muffins. Et depuis, ça me démangeait de les utiliser. C’est pourquoi hier soir j’ai fait des petits sablés. Cannelle, gingembre, ou chocolat. Etoile, cœur, cactus, champignon ou poire. J’ai des soirées palpitantes, je sais. Plus palpitantes que mes matinées en tout cas. Hier matin tout a commencé avec le Koala qui est parti bosser, premier réveil. Puis une sonnerie stridente et irrégulière a écorché mes petites oreilles. Un genre de « TUUUUUT (5secondes de silence) TUUUUT (30 secondes) TUUUUUUUUUT (5 secondes) TUUUUUT ! » et ainsi de suite jusqu’à ce que j’émerge suffisamment pour identifier l’origine géographique et l’objet du délit. Le combiné du téléphone dans la chambre de Coloc. Plus de batterie, la pauvre bestiole pleurait pour qu’on vienne le remettre sur son socle. Une fois ce problème réglé, j’ai tenté de me rendormir pour grappiller une petite heure de plus. C’est là que le voisin bricoleur fou est intervenu avec sa fidèle perceuse. Et son marteau. Je le hais profondément.

 

Aujourd’hui j’ai dévalisé un supermarché, rayon légumes. C’était ça ou continuer à nourrir le gnome à base de patates à l’eau tous les soirs en attendant l’hypothétique sortie courses de ses parents. Je me suis ramené avec mon ravissant cabas à roulettes de vieille (mais en plus joli, il est jaune fluo avec des citrons, j’ai grave la classe avec) tout plein de bonnes choses, j’ai fait le plein. Et donc ce soir il a eu droit à un sublime velouté de petits pois et haricots verts. M’enfin, ce gosse il mange même du fenouil et du céleri, j’me demande pourquoi je me fatigue à essayer d’être créative. Depuis quelques jours il tente même de bouffer la cuillère. Il ouvre grand le bec pour enfourner la délicieuse soupe, il referme, je tente de sortir la cuillère, mais ça coince, il a planté les dents dedans. Et impossible de le faire lâcher prise.

 

Ce qui suit n’a rien à voir, mais je voulais pousser un coup de gueule contre une partie de mon corps. Les yeux, c’est déjà fait (voir en juillet), là il s’agit de mes pieds. Sans que je sache précisément pourquoi, ils insistent pour se constituer une carapace, j’ai l’impression qu’il me pousse des sabots. Et pourtant je m’en occupe de ces petits ingrats, je les tartine de crème norvégienne, je les rabote à la pierre ponce, je leur parle gentiment, mais rien n’y fait, ils persistent dans leur volonté de me contrarier. Et dés que je zappe une application de crème (j’vais pas faire ça 365 jours par an quand même), hop, une jolie crevasse pointe le bout de son nez. Outre le coté inesthétique de mes talons cornés, c’est assez douloureux. Et comme si ça ne suffisait pas, l’autre jour j’ai voulu remettre mes chaussures à talons qui me font gagner 7cm et qui sont confortables et que ça fait travailler les muscles des jambes et que ça fait une plus jolie silhouette… Bah j’ai bien fait de les essayer avant. J’ai grossi des pieds. Je rentre presque plus dedans, même avec des collants ultra fins, j’ai un pied beaucoup plus comprimé que l’autre, c’est épouvantablement douloureux. Ça faisait un certain temps que je les avais pas mises, deux ans il me semble, si ce n’est plus.

 

Et dans la série je suis bonne à enfermer, lundi j’ai pris la voiture pour aller bosser. Comme le Koala ne cesse de me le reprocher, j’ai la vilaine habitude de ne pas éteindre la radio avant de couper la voiture, ce qui fait que dés que je démarre, la musique retentit. Bon ok, y’a des jours où je l’éteins de suite, histoire d’écouter attentivement mon moteur à la recherche d’un signe de vie, je tente des savants dosages de starter et d’accélérateur pour l’empêcher de caler dés le démarrage, j’fais ça à l’oreille, à l’ancienne. Bon ok, des fois j’suis obligée d’appeler papa pour qu’il me réexplique la manœuvre de réanimation, genre quand le temps est humide, qu’elle a un peu roulé mais pas assez pour être chaude, que je coupe le moteur et que je le rallume 5 minutes plus tard, béni soit l’inventeur du portable. « Bon tu écrases l’accélérateur doucement jusqu’au fond, tu enlèves le starter, tu tournes la clé sans lâcher la pédale, dés qu’elle démarre tu relâches un peu le pied et tu mets du starter au besoin, mais surtout pas de starter avant de tourner la clé et pas de pompage d’accélérateur sinon tu la noies », c’est une vraie centrale de dépannage à lui tout seul (il a réparé la machine à laver à distance aussi, faut dire que son idée de base de « Zavez pensé à vérifier le robinet d’arrivée d’eau des fois qu’il serait fermé ? » fut des plus efficaces). Bref lundi j’ai pris la voiture et je suis tombée pile sur une chanson de Bénabar, 4 murs et un toit. J’suis pas fan du chanteur, mais étrangement cette chanson a un drôle d’effet sur moi. En gros ça me file un cafard monstrueux, à en pleurer. Et je n’ai aucune idée du pourquoi du comment, c’est pas la plus triste des chansons que je connaisse. Association d’idée inconsciente peut-être. Impossible de savoir, j’suis tellement tordue…

 

Heureusement, après ils ont passé du James Blunt, ça allait mieux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paz 23/01/2008 11:36

Tu padre es el mejor, Anaïs ;)
Aún me acuerdo de las fotos del tractor que se hizo el solito.

Un besote,
Paz

Crystal 23/01/2008 01:52

C'est un vrai plaisir pour moi, à chaque fois, de te lire.
Tu as une façon bien à toi de raconter les choses les plus simples.
Tu me fais sourire. Merci.

Lily 23/01/2008 00:24

ah bon moi je l'adore cette chanson de bénabar je la trouve super mignonne cette histoire de la maison qui vit au gré des familles qui passent...
ouais james blunt ya pas mieux hihi et la maison de ses parents, celle où il a grandi est pas loin de chez moi en angleterre.... je vais aller y faire un tour histoire de, on sait jamais! qui veut que je lui ramène une pierre de l'allée de james blunt??? une feuille d'un de ses arbres dans lequels il est monté étant petit??? non je ne suis pas tarée non mais ;-)